GOXI

sharing in governance of extractive industries

The first mercury free gold processing system in Guinea's ASM sector - GIZ and Artisanal Gold Council strengthening responsible mining practices

Pour la version française, voir ci-dessous --- See French Version below.

________________________________________________________________________

In December 2018, the Ministry of Mines of Guinea, represented by the National Directorate of Mining, inaugurated the first mercury free gold processing system in Tonso, a district of Siguiri in Upper Guinea. This pilot project marks a step towards Guinea’s promise to fulfill its obligations of the Minamata Convention on Mercury. Artisanal Gold Council (AGC) implemented the project in cooperation with Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) with funding from German Development Cooperation.

The principal goal of the project is to develop and implement an intervention model to eliminate mercury use in artisanal and small-scale gold mining (ASGM) operations, while improving the health, environment, and wealth in an ASGM community, including awareness, training, education, and capacity-building. The pilot project was designed to be self-replicating so that mercury-free technology and practices could be adopted easily by ASGM groups in other parts of Guinea, through a community development fund mechanism. AGC estimates that there are approximately 225,000 direct artisanal and small-scale gold miners in Guinea, and anywhere between 675,000 and 1,025,000 people supported by the sector.

On December 17, 2018, stakeholders including representatives from the government, civil society, miners’ associations, community families, and international partners gathered in the community of Tonso to witness the operation of the pilot mercury-free gravimetric gold recovery system. High-level government representatives such as the National Director of Mines, the Prefect of Siguiri, and representatives from German Development Cooperation, GIZ, and AGC had undertaken the two-day trip to the remote artisanal mining zone in North-Eastern Guinea, underlining the importance of mercury reduction and elimination in artisanal mining.

Pictture by AGC/Luc Lepage: general overview of the partially build pilot system at night, October 2018

This pilot project is a significant step in the right direction to improving the livelihoods, health, and environment of our artisanal mining communities. We are looking forward to continue to work with the Tonso Mining Cooperative, our technical regional mining support team in Siguiri, and our project partners to provide access to and demonstrate alternative solutions and best practices with neighbouring ASGM communities and prefectures in Upper Guinea” said the National Director of Mines and Geology, Mr. Fodé Bérété, at the inauguration Event (see Picture by AGC/Cathy Sturgeon: Official opening in the Tonso community).

 

The devastating dangers of mercury for human health and environment

The ASGM sector is an important rural livelihood for 15 to 20 million people in over 80 countries around the world. It also frequently can be a source of significant health and environmental problems. Mercury use is pervasive and is often evaporated without control, in the open, leading to acute occupational and community exposures of men, women, and children. The effects on health are devastating, particularly for women, notably for pregnant women and children. Mercury is highly toxic, causing damage to the nervous system at even low levels of exposure. Poor planning, improper mining practices and a lack of waste management and reclamation often lead to environmental destruction. In some cases, illegal and uncontrolled use of mercury is contaminating ground water and destroying aquatic habitat. As a result of its baseline inventory of the Guinean ASGM sector, AGC estimates Guinea’s total mercury emissions to be 19.1 tons per year from ASGM with a production of gold estimated at 21 tons per year with many artisanal miners using mercury in their processing. Mercury is used in ASGM to concentrate gold. However, as mercury is a persistent pollutant which does not break down in the environment but takes thousands of years to dissolve.

Strengthening responsible economic, social and environmental practices in artisanal gold mining

Evidence indicates that artisanal gold miners recover between 35% and 40% of gold on average using mercury. As standard processes without mercury, which are relatively more work-intensive, allow for around the same percentage of recovery, miners have little incentives to change their methods. Hence, in order to reduce the use of mercury, but also to convince miners to change their gold processing methods, the government of Guinea teamed up with GIZ and AGC to pilot a gravimetric mercury-free system in Tonso, which allows miners to recover up to 70% of gold when optimized. The pilot system is now operated by the Mining Cooperative of Tonso.

Ahead of the launch, members of the Mining Cooperative in Tonso have been trained in operating, optimizing, and repairing the equipment, including governance and administration to operate and maintain the use of the pilot system in the long-term. Miners and surrounding communities have been sensitized about the health and environmental risks of mercury use and best practices through a series of workshops aimed at miners, women and men, nurses, mid-wives, doctors, small gold buyers, local NGOs, and journalists (see Picture by AGC/Cathy Sturgeon,:Awareness, Health, and Best practices Workshop for Women in ASGM, November 2018).

First Steps to Honor Commitments under the Minamata Convention

Guinea was supported to honor its commitments under the Minamata Convention. Since its entering into force on 16 August 2017, it requires signatory countries to reduce and subsequently to eliminate all use of mercury. Guinea has been a party to the convention since its early days. It signed on the convention in November 2013 and legally adopted the text a year later in October 2014.

Once the system is optimized for production, the plan of the Ministry of Mines and Geology of Guinea is to work with the Tonso Mining Cooperative to provide access to the site for demonstrations purposes in order to increase awareness, generate interest, facilitate uptake of mercury free practices by neighboring mining communities, and most importantly facilitate the introduction of additional mercury-free systems in Guinea.

For more information, please contact Alpha Diallo from GIZ (mamadou.diallo@giz.de) or Cathy Sturgeon from AGC (csturgeon@artisanalgold.org).

_________________________________________________________________________________________________________

Renforcement des mesures liées aux impacts des pratiques économiques, sociales et environnementales pour une exploitation artisanale et à petite échelle de l'or (ASGM) en Guinée - Un projet co-piloté par la GIZ et l’Artisanal Gold Council

 

En décembre 2018, le Ministère des Mines de Guinée, représenté par la Direction Nationale des Mines, a inauguré le premier système de traitement de l'or sans mercure à Tonso, une localité de Siguiri en Haute Guinée, ce projet pilote marque une étape vers la promesse de la Guinée de remplir ses obligations de la Convention de Minamata sur le Mercure. L’Artisanal Gold Council (AGC) a mis en œuvre le projet en coopération avec la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) avec un financement de la Coopération allemande pour le développement.

L'objectif principal du projet est d'élaborer et de mettre en œuvre un modèle d'intervention pour éliminer l'utilisation du mercure dans l'exploitation minière artisanale et à petite échelle des mines d'or (ASGM), tout en améliorant la santé, l'environnement et la richesse dans une communauté ASGM donnée, au moyen entre autres d’activités de sensibilisation, formation, éducation et de renforcement des capacités. Le projet pilote a été conçu pour s'auto-répliquer afin que les technologies et pratiques sans mercure puissent être facilement adoptées par les groupes ASGM dans d'autres régions de la Guinée, par le canal d'un mécanisme de fond de développement communautaire. L’AGC estime qu'il y a environ 225.000 petits exploitants d'or en Guinée, et approximativement 675. 000 à 1.025.000 personnes bénéficient de ce secteur.

Le 17 décembre 2018, les partenaires, y compris des représentants du gouvernement, de la société civile, des associations de mineurs, des familles issues du village et des partenaires internationaux, se sont réunis dans la localité de Tonso pour assister à la mise en œuvre du système pilote gravimétrique sans mercure pour la récupération de l'or. Des autorités administratives de haut rang, tels que le directeur national des mines, le préfet de Siguiri et des représentants de la Coopération allemande pour le développement, de la GIZ et de l'AGC, ont entrepris ce voyage de deux jours dans la zone d'exploitation minière artisanale éloignée du nord-est de la Guinée, soulignant ainsi l'importance de la réduction et de l'élimination du mercure dans les activités artisanales.

Le directeur national des Mines et Géologie, Mr Fodé Bérété, lors de l'inauguration du projet, a déclaré:

"Ce projet pilote est un pas important dans la bonne direction pour améliorer les moyens de subsistance, la santé et l'environnement de nos communautés minières artisanales. Nous sommes impatients de continuer à travailler avec la Coopérative minière de Tonso, notre équipe technique régionale de soutien à l'exploitation minière à Siguiri et nos partenaires de projet pour fournir un accès et démontrer les solutions alternatives et les meilleures pratiques avec les villages et départements voisins pratiquant l’exploitation minière artisanale en Haute Guinée

 

Les dangers dévastateurs du mercure sur la santé humaine et l'environnement

Le secteur ASGM est un important moyen de subsistance rural pour 15 à 20 millions de personnes dans plus de 80 pays à travers le monde. Ainsi, les activités de ce secteur peuvent souvent être à l'origine d'importants problèmes de santé et d'environnement. L'usage du mercure est très répandu, il s'évapore souvent de façon incontrôlée, dans l’air, exposant le personnels et les communautés environnantes (hommes, femmes et enfants) à de graves menaces sanitaires et contribue à perpétuer les effets dévastateurs du mercure à travers le monde. Les effets sur la santé sont dévastateurs, en particulier pour les femmes, notamment les femmes enceintes et les enfants. Le mercure est hautement toxique ; il cause des dommages au système nerveux, même à de faibles niveaux d'exposition. Une mauvaise planification, des pratiques minières inadéquates et l'absence de gestion et de valorisation des déchets entraînent souvent la destruction de l'environnement. Dans certains cas, l'utilisation illégale et incontrôlée du mercure contamine les eaux souterraines et détruit l'habitat aquatique. A la suite de l’inventaire des émissions de référence du secteur guinéen de l'ASGM, l'AGC estime les émissions totales de mercure de la Guinée à 19,1 tonnes par an provenant di secteur ASGM avec une production d'or estimée à 21 tonnes par an, de nombreux Mineurs artisanaux utilisant du mercure dans leur traitement. Le mercure est utilisé dans le secteur ASGM pour concentrer l'or. Il est à noter que le mercure est un polluant persistant qui ne se décompose pas dans l'environnement, et sa dissolution s’étend sur des milliers d'années.

Renforcer les mesures liées aux impacts des pratiques économiques, sociales et environnementales dans l'exploitation artisanale des mines d'or

Les données indiquent que les mineurs d'or artisanaux obtiennent en moyenne entre 35 % et 40 % d'or en moyenne en utilisant le mercure. Étant donné que les processus standard sans mercure, qui sont relativement plus exigeants en termes de travail, permettent d’obtenir sensiblement le même pourcentage, les mineurs sont donc peu enclins à changer leurs méthodes. Ainsi, afin de réduire l'utilisation du mercure, et convaincre les mineurs de changer leurs méthodes de traitement de l'or, le gouvernement de Guinée s'est associé à la GIZ et l’AGC pour piloter un système gravimétrique sans mercure à Tonso, qui permet aux mineurs de récupérer jusqu'à 70% de leur or après optimisation. Le système pilote est maintenant exploité par la Coopérative minière de Tonso.

Avant le lancement, les membres de la Coopérative minière de Tonso ont reçu une formation sur l'exploitation, l'optimisation et la réparation de l'équipement, y compris la gouvernance et l'administration pour exploiter et maintenir l'utilisation du système pilote à long terme. Les mineurs et les communautés environnantes ont été sensibilisés sur les risques pour la santé et l'environnement liés à l'utilisation du mercure et aux meilleures pratiques grâce à une série d'ateliers destinés aux mineurs, femmes et hommes, infirmières, sages-femmes, médecins, petits acheteurs d'or, ONG locales et journalistes.

Le projet aide également la Guinée à honorer ses engagements au titre de la Convention de Minamata. Depuis son entrée en vigueur le 16 août 2017, la Convention de Minamata impose aux pays signataires de réduire puis d'éliminer toute utilisation du mercure. La Guinée est signataire de la Convention depuis le début. Elle a signé la convention en novembre 2013 et l'a légalement adoptée un an plus tard, le 21 octobre 2014.

Une fois le système optimisé pour la production, le plan du ministère des Mines et de la Géologie de la Guinée est de travailler avec la Coopérative minière de Tonso pour donner accès au site à des fins de démonstration afin d'accroître la sensibilisation, susciter l'intérêt, faciliter l'adoption de pratiques sans mercure par les communautés minières voisines, et surtout faciliter l'introduction de systèmes supplémentaires sans mercure en Guinée.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Alpha Diallo de GIZ (mamadou.diallo@giz.de) ou Cathy Sturgeon d'AGC (csturgeon@artisanalgold.org).

Views: 659

Add a Comment

You need to be a member of GOXI to add comments!

Join GOXI

Conveners

           GOXI Partners

Videos

  • Add Videos
  • View All

© 2019   Created by Kobina Aidoo.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service